guide

arme secreteBassDEF

par LeBeauSon - janvier 2020 


Protocoles de tests

Pas de technologie apparente, pas de musique possible ?

J’ai appris, récemment, qu’il y avait un nouveau rédacteur (chroniqueur) hifi dans le paysage de la presse française ; bonne nouvelle, non ?

Afin d’exposer sa vision, ce gentilhomme décide d’expliquer dès sa première rubrique un certain nombre de critères « techniques » indispensables pour une reproduction de qualité, ainsi que des descriptions succinctes de solutions employées par les uns et les autres pour « créer l’illusion » ; bon…

par LeBeauSon - Août 2020



Ça fait des mois… Que dis-je : on peut même commencer à parler en années !… que le rédacteur en chef de notre cher site (The Big Boss) me tanne pour un article dont le sujet serait en gros (parce côté précision je suis moyennement aidé) :

Vintage vs Modernité.

Le bon vieux débat qui oppose les anciens aux modernes. Les merveilles ou nanars du « c’était mieux avant » face aux sirènes du mensonge publicitaire autrement dit « c’est nouveau donc c’est bien ».

Stop à la mal-bouffe musicale !

Par Lebeauson - août 2017


NOUS AVIONS PERDU L’HABITUDE D’ÉCOUTER NOS MUSICIENS PRÉFÉRÉS, DÉLAISSANT LA QUALITÉ AU PROFIT DE LA QUANTITÉ ET DU GRATUIT.

Les formats de fichiers imposés par nos engins connectés ont jeté aux oubliettes la qualité du jeu des musiciens et la richesse des prises de son.

Oubliez vos références, brûlez vos certitudes. La magie existe bel et bien sur nos enregistrements.

Or, vous n’y avez, pour la plus grande majorité, tout simplement pas accès. Mais lorsque l’on se donne la possibilité d’y parvenir, un nouveau monde semble s’allumer devant nous, nous illuminer. Une multitude de détails émouvants émergent rendant le moment d’écoute féérique.

Les instruments retrouvent leurs timbres et leur densité d’origine. L'expression des musiciens est enfin ressentie à travers toutes les inflexions de leurs jeux, un léger retard, une note plus appuyée, la fragilité d’un chant en fin d’expiration.

par LeBeauSon - Août 2020


Tout ça pour dire que mes repères de langueur affective, qu’ils aient balisé des étapes d’apprentissage, des fascinations d’adolescent, des points d’ancrage de ma propre histoire et envies, n’auraient guère de chance – à une poignée d’exceptions près – au casting de mes attentes de mélomane, sauf à chercher une couleur sonore particulière attachée à un disque précis, relevant davantage là encore du romantisme que de la musique.

Banc ecoute