paroles de pro





Engstrom 1

Interview de Karl Becker - Musikae (importateur)

Interview par Lebeauson - octobre 2019


Échange avec ce dénicheur d’excellence :
L’importateur français Musikae, animé par Karl Becker, qui propose les marques Aurorasound, Living Voice, Engström, Kondo, Hana, VivLab, Sorane.

Ce mois si, nous proposons deux bancs d’essai tirés de son catalogue, un intégré Kondo et une paire d'enceintes Living Voice. La sélection des produits de Musikae est remarquable à plus d’un titre.

Living Voice, Hana, Kondo, Engström, VivLab, Aurorasound sont de ces produits en apparence réservés à des mélomanes éclairés. Qui plus est, ces marques ne bénéficient pas en France d’une renommée évidente auprès du grand public.  Aussi restent-elles encore trop rares en point de vente. Ces choix sous-entendent donc une prise de risque financière courageuse, sur un secteur que l’on sait difficile.

hana ml

 

LBS : Ma première question part d’un premier constat pratique.
Quand on sait la difficulté d’entendre finement sur les salons et surtout à Munich, comment dénichez vous la perle rare ?

K.B. : En premier lieu je ne fréquente pas les manifestations internationales dans un but commercial, La preuve en est que pendant 10 ans je n’y ai rien trouvé de particulièrement intéressant alors que dans le même temps je refusais des propositions de distribution de diverses marques parfois prestigieuses. Je suis féru d’expériences nouvelles et en quête de perles rares, de ravissement des sens, égoïstement, pour moi-même, mais si j’en découvre, alors l’envie de les partager est très forte :-)

Peut être possédé-je une facilité mémorielle d'une écoute. A part les câbles je ne compare que très rarement les produits entre eux, ca n’a que peu d’intérêt, le passable sera toujours meilleur que le médiocre. L’écoute d’un produit, même lointaine dans le temps me suffit, j’en mémorise une « carte d'identité » sonore  précise. Lors d'une écoute je compare ce que j'entends au réel, au plausible même si par la suite je valide mon impression par des écoutes plus en profondeur. Sur les salons c’est un atout considérable pour distinguer l’hypothétique perle des écoutes captieuses. Le prix m’importe assez peu, cela doit juste sonner infiniment mieux que tout ce que je connais sinon où est l’intérêt ? Je suis en quête de chefs-d’œuvre qui vous « injecteront en intraveineuse » un plaisir addictif, à chaque écoute.

Cette passion est relativement onéreuse et c’est vraiment dommage d’entendre beaucoup de systèmes « plats », aseptisés, grandiloquents ou outrageusement colorés incapables de communiquer la charge émotionnelle que peut révéler un système complet Western Electric de 1940 !  Soit, nous ne recherchons pas tous la même chose : certains sont fétichistes du matériel, d’autres n’ont pour référence que la comparaison d’une chaine ou d’un élément par rapport à un autre. Ajoutons à cela un manque de culture musicale fréquent, et l’ensemble crée une perte de repères et donc d'exigence, qui par ailleurs fait le bonheur de l’industrie lourde de la hifi assez similaire à l’industrie agroalimentaire et ses dérives maintenant bien connues.

Évidemment, j’ai avec le temps acquis des réflexes pour pressentir les qualités d’un produit ou évaluer la sincérité de la démarche d’un constructeur. Et je peux également compter sur un réseau de connaissances qui m’alertent sur leurs écoutes remarquables. 

A Munich en premier lieu, comme sur tout les autres salons internationaux de manière générale, j’ai des repoussoirs.Ainsi la mise en avant ostentatoire d’innovations technologiques, le coté bling-bling, la démesure de coffrets ou finitions que je sais coûter les 3/4 du prix final et au demeurant bien décevantes… toutes les promesses marketing surexposées assez usuelles des réalisations américaines en général, mais pas seulement, un volume d’écoute excessif plus fête foraine que spectacle musical… sont des signaux qui m’inquiètent plus qu’ils ne m’attirent car ils sont rarement les signes de démarches focalisées sur une quête de sincérité sonore. Ceci dit, rarement ne veut pas dire jamais et je ne néglige pas pour autant les majors de l’industrie mais on ne recherche pas la même chose. 

Pour moi  la musique va au delà du son, c’est un art, un partage, un lien, et pour ma part je préfère ce qui éclaire à ce qui brille.

Et puis il y a soudain dans une autre salle, plus de délicatesse, de sensibilité, plus d’humilité, de justesse, de subtilités, l’évidence d’une culture musicale plus étendue que les sempiternels disques de démo. Et là… je tends l’oreille, approfondis l’écoute. Il existe des choses intéressantes mais les merveilles qui vous transportent sont rarissimes. 

Encore une fois je ne m'inscris pas dans une logique de profit commercial ou de singularité ou encore d’exclusivité puisque je n’ai pas la « double casquette » d’importateur/revendeur dont ont connait l’objectivité pour le moins douteuse mais l'affairisme certain. J'essaie de partager le meilleur de mes exigences et souhaite les diffuser auprès de revendeurs anticonformistes, oblatifs, qui fréquentent les concerts, simplement dévoués à l’art musical, qui sache réellement prendre soin du client et mettre un système en oeuvre.   

Bras Viv Lab

 

LBS : Ca a été le cas avec Engström ? Comment la rencontre s’est-elle faite ?

K.B. : Je rêvais d’un ampli intégré qui n’existait pas. 

Tous ceux que j’ai pu écouter ( même vraiment chers ) me laissaient sur ma faim. On n’y était pas ! On n’allait pas jusqu’au bout !

Cela faisait 10 ans que je cherchais un intégré définitif  au même niveau que d’excellents éléments séparés mais aucune de mes écoutes ne m’avait satisfait quelles que fussent les technologies employées. Il leur manquait toujours cette expressivité, cette part d’authenticité, de respiration magique, ce supplément d’âme essentiel. 

Engström est une marque que je suivais avec attention depuis sa découverte il y a 5 ou 6 ans, avec un ensemble ampli-préampli à 110.000 €. Une écoute qui m’avait énormément séduit par sa pureté, sa transparence, sa richesse tonale tant elle se distinguait d’autres écoutes très hifi, mais cela ne correspondait pas à ma recherche du moment. Depuis, à chaque salon, je leur rendais visite pour le plaisir des oreilles, leur gentillesse et les féliciter encore.

Au salon de Munich 2018, comme à l’habitude, je me suis rendu à leur présentation lors de la journée professionnelle. Une paire de petites colonnes Living Voice OBX-RW3  ( 15.000 € la paire, tiens, tiens…) trônait devant les monstrueuses VOX Palladian ( 300.000 € la paire ). Les 3 premières notes étaient somptueuses, les 10 suivantes inouïes sur des enceintes que je connais à fond.

La majorité des auditeurs, pros je le rappelle, médusés par le niveau de qualité, pensaient écouter les VOX Palladian (!) en arrière-plan et ne tarissaient pas d’éloges sur la présence, les timbres, la respiration, la vivacité, l’exploration du grave etc ... J’ai salué Timo Engström qui m’a présenté devinez quoi ? Leur nouveauté, l’ampli intégré ARNE. Cet intégré dépassait mes espérances, il ouvrait les portes du divin. J’ai « signé » la prise en charge de la distribution en 5 minutes. Représenter cette marque en France est une grande fierté, tout comme Kondo acquis cette année après 4 ans de négociation.

Voilà aussi là la capacité des LV à leurrer les grands systèmes pour peu qu’elles soient bien mises en oeuvre. J’ajoute que, sur la suite de la journée l’Arne célébrait les VOX Palladian preuve également de la confiance de Living Voice pour ce « petit » intégré.

Cette anecdote traduit ce que je recherche dans ces salons, des talents, des concepteurs géniaux, qui hissent les standards de qualité, de plaisir, au-delà des convenances et proposent bien plus que du son.  Living Voice aussi a été une rencontre révélatrice puis une évidence. Ces petites colonnes, simples en apparence distillent les yeux fermés ce que de prétentieux systèmes peinent à esquisser.

Un ami et moi avons été les premiers en Europe à tester une cellule phono inconnue, la Hana SL, 30 secondes passées on s’est regardé heureux comme des gosses en se disant c’est pas vrai ca ne peut pas sonner comme cela à ce prix là ! Même expérience avec  les préamplis phonos  Aurorasound* Vida du très talentueux Shinobu Karaki. 

Ces marques ont la même particularité : l’homogénéité concentrée sur l’essentiel, à savoir s’effacer complètement pour laisser la musique s’exprimer librement : on les oublie pour n’écouter que les musiciens, comme s’ils ne cachaient plus rien. C’est fabuleux.

 

kondo overture musikae

 

LBS : L'orchestre chez soi en quelque sorte ...

K.B. : Pas tout à fait, cela la TSF l’a déjà apporté en 1914. Ces marques suggèrent un voyage, vous emmènent sur le lieu de la prise de son, en s’affranchissant de la pièce d'écoute. Difficile d’exprimer cela avec des mots mais se ressentir près de Piaf à l’Olympia en 61 ou Boulez à Bayreuth, Nina Simone au Carnegie Hall, l’acoustique de la Scala, Gainsbourg au Casino de Paris, se ressentir intime des intentions de Martha Argerich et Lilia Zilberstein etc  …  est une expérience très très émouvante !  Bien des clients m’ont rapporté qu’inclure un Vida phono ou une paire de Living Voice dans leur système avait de surcroît résolu en tout ou partie leur problème de pièce d’écoute, intéressant non ?

 

LBS : Vos produits ne sont il pas réservés aux mélomanes expérimentés ?

K.B. : Certes non ils ne leur sont pas réservés mais ouverts à tout un chacun qui souhaite bénéficier d’un long travail d’écoutes et de sélections rigoureuses. De plus la mélomanie ne se cantonne pas à la musique classique. Je vois ne nombreux jeunes s’équiper de petites cellules Hana ou de Vida Prima, produits quand même très accessibles. C’est bien, cela leur permet de comprendre pour la suite ce qu’est un produit « sain », une écoute naturelle et organique, sans OGM, colorants et exhausteurs de goûts !

 

LBS : C’est vrai que votre port folio comprend des produits très accessibles et d’autres très chers.

K.B. : Oui, je pense que les produits hors-normes peuvent se trouver dans n’importe gamme de prix. Je me souviens autrefois avoir acheté une platine Cd à 12.000€, fleuron d’une grande marque japonaise, pour découvrir quelques semaines après une autre platine Mc Cormack à 4000 € qui faisait jeu égal avec cette référence, glups !! ( rassurez-vous elle s’est très bien vendue en occasion récente ). Ce qui démontre encore une fois le talent individuel face à une équipe d’ingénieurs sans talents ou asservis au marché. 

Kondo et Engström sont moins abordables en effet mais ils sont de mon point de vue auditivement très au dessus d'ensembles de prix similaires, capables d’hisser les écoutes à un niveau fusionnel et émotionnel  jamais atteint par leur rivaux.  Kondo est une marque légendaire pour sa connexion à l’émotion et il en est de même d’Engström , les constructeurs d’ailleurs ne s’y trompent pas qui sur les salons les courtisent ou s’en équipent pour faire « sonner » au mieux leurs démonstrations.

Vous verrez, je prédis à Engström un avenir radieux … 

 

 

LBS : Kondo et Engström sont quand même une sorte de couronnement non ?

K.B. : Une reconnaissance oui, cela fait plaisir.

 

 

LBS : De quels produits êtes-vous le plus fier ?

K.B. : Je n’ai pas de fierté particulière car tout le mérite en revient aux créateurs mais j’avouerai quand même un certain amusement à voir ces produits surpasser leurs concurrents réputés « prestigieux » .

 

 

LBS : Quelle promesse faites-vous à vos clients, ou qu’est-ce qui caractérise le mieux Musikae ?

K.B. : Une promesse ? Je les invite à écouter nos sélections, comme il m’est souvent rapporté ca risque bien de changer leur vie .

Ce qui nous caractérise ? certainement une recherche permanente de s’approcher au plus près de l'artiste, une réelle et intransigeante sélection de marques pilotées par de vrais prodiges et qui n'est pas guidée par un intérêt autre que l’évidence d’être présent à l’évènement.

 

 

LBS : D’autres pépites à venir ? 

K.B. : Je ne sais pas, ce n’est pas moi qui décide … et à vrai dire je suis déjà comblé et heureux de partager cela.

 

 

LBS : Quels conseils pourriez-vous donner aux clients ?

K.B. : N’écoutez pas avec vos yeux, mais ouvrez vous à vos sens. 

 

*  Aurorasound vient d'être présenté comme l'une des marques d'amplificateurs les plus remarquables au monde dans le magazine Japonais "Audio Accessory", édition 2019, numéro Vol.174.

 

Engstrom 2

Banc ecoute